Beyza Aksoy

Une tempête de larmes

Je me tiens droite  Dans une salle de gens  À perte de voix  Ce n’est pas très plaisant  Je me sens coincée  Et l’air diminué  Je me sens bizarre  Comme par hasard  Les gens sont grands  Je me noie  Au centre d’un néant  Il n’y avait

Une tempête de larmes

Je te vois de loin Avec tes nuages gris Tu es revenue avec tristesse Mais très discrète Tu as pleuré sur nous Comme un ruisseau Mais en forme de goutte d’eau Qui nous a touché tout doux Tu es froide comme ton apparence Qui