Dans le cadre de la semaine de la persévérance, on s’attend à ce que les gens prennent conscience de leurs efforts dans un domaine et se motivent à continuer. Pour ma part, j’aimerais partager avec vous l’histoire d’une athlète spécialisée au tennis qui a vécu un moment traumatisant dans son parcours sans, pour autant, abandonner. Voici l’histoire de Monica Seles.


Voici une brève description de cette athlète. Monica est née le 2 décembre 1973 à Novi Sad. Son parcours professionnel se déroula de 1988 à 2003. C’est une championne de tennis qui a accumulé les victoires depuis bien longtemps. Aux Jeux Olympiques, elle a gagné la médaille de bronze.


En parlant de parcours professionnel, elle a dû prendre une pause pour se remettre d’un évènement traumatisant. Tout allait bien dans sa carrière. En 1993, Monica gagnait ses parties une par une. Cependant, au tournoi de Hambourg, elle a dû faire un changement de côté (changer de place sur le terrain avec son adversaire durant la partie). Après ce geste, un spectateur rejoignit le terrain et lui planta un couteau dans le dos. L’identité de ce spectateur est, par la suite, révélée : Günder Parche.


Les conséquences de cet acte ont été terribles. Elle fut guérie de sa blessure, mais son traumatisme psychologique se releva plus difficile à guérir. Elle a souffert de dépression et de troubles alimentaires compulsifs pour, par la suite, monter à 80 kilos.


Cependant, Monica a surpris son public, le 30 juillet 1995, avec son retour. Elle gagna l’Open de Toronto et reçut le titre honorifique de « comeback de l’année ». Cela continua ainsi pendant longtemps jusqu’à sa retraite sportive en 2004.


Aujourd’hui, âgée de 48 ans, Monica Seles est un bon exemple de personnalité persévérante qui n’a pas abandonné. Tout au long de son parcours sportif, elle a prouvé qu’elle était une joueuse de tennis forte mentalement. Et si nous prenions son exemple pour ne jamais abandonner? Et vous, connaissez-vous quelqu’un qui a fait preuve de persévérance?