L’histoire mondialement connue de J. K. Rowling est restée dans ta tête et tous les autres livres semblent dérisoires à tes yeux? J’ai une suggestion pour toi ! Ce mois-ci, je te propose un livre dans le même style que Harry Potter, sans l’être réellement. Le style fantastique est le même, mais l’histoire est totalement différente. 


« Nevermoor » est une série littéraire écrite par Jessica Townshend. À ce jour, nous ne savons pas combien de tomes seront proposés, mais d’après l’auteure, il y en aurait 9. Traduit par Juliette Lê aux éditions Pocket Jeunesse, Nevermoor est un succès mondial. Jessica Townshend est peu connue du public. Son premier roman a fait fureur et c’est celui présenté ici. Elle explique que des passages du livre sont inspirés par des choses réelles. Elle ne se cache pas non plus de s’être inspirée de J. K. Rowling et de plusieurs œuvres cinématographiques.


Chaque livre a un but et une histoire bien à elle. Au travers des romans, il y a les mêmes personnages, certains décors restent aussi les mêmes. C’est d’ailleurs, ce qui explique que le tome 2 pourrait être lu séparément. Le lecteur le comprendra tout de même, avec quelques lacunes, mais il comprendra la base. 


Dans le premier livre, on suit une jeune fille maudite. Elle se nomme Morrigane Crow et est née le jour du Merveillon. Habituellement, les enfants maudits décèdent à leur onzième anniversaire. Morrigane échappe à la règle et se retrouve dans un tout autre monde. C’est un homme aussi excentrique que sa barbe rousse. Ils iront vers Nevermoor. Là-bas, Morrigane ne se fera pas que des amis. Avec l’aide d’un autre garçon, ils passeront des épreuves pour entrer à l’école. Cette école spéciale trie ses élèves sur plusieurs volets, seuls les meilleurs y entreront … Et meilleurs, ne veut pas dire d’avoir le meilleur don.


J’ai adoré la lecture fluide de ce bouquin. C’est vraiment une bonne histoire. Les personnages sont bien développés. L’ambiance en elle-même peut changer d’une page à l’autre. Je trouve merveilleux de voir que Morrigane découvre le monde dans lequel elle s’apprête à vivre en même temps que nous. Ce que j’aime aussi, c’est que les deux histoires sont complètement différentes. D’un côté la formation de toutes relations possibles et de l’autre, la fortification de ces dernières, ainsi que la formation de nouvelles amies. 


Ce livre n’est pas adapté aux jeunes enfants de moins de 10 ans, puisqu’il y a certains concepts qu’ils ne comprendraient pas. C’est aussi un roman de 480 pages, pour lequel il existe plusieurs suites, donc ceux qui aiment les histoires courtes, cette histoire n’est peut-être pas pour vous. 


Malheureusement, la traduction de la série s’arrête au tome deux, tandis que la rédaction en anglais s’arrête au tome 3. 


En conclusion, je vous conseillerais ce livre, puisque c’est un type différent de livre. Les personnages sont très attachants et sensibles. Morrigane est une fille géniale. Sa mort imminente n’est plus que poussière et elle n’est plus la Morrigane accusée de tous les torts arrivés au Manoir Crow avant l’arrivée de l’homme à la barbe rousse.