Après plus du quart de la saison, il est temps d’évaluer le rendement du Canadien de Montréal. Avec une fiche de 9 victoires, 4 défaites et deux défaites en surtemps, nos Glorieux ont démontré une nette amélioration par rapport à l’an dernier. Cette fiche classe l’équipe au 5e rang de toute la LNH, ce n’est pas rien. Pourtant, bien qu’elle figure parmi les équipes d’élite, il est légitime de se demander si sa fiche représente bien ce qu’elle vaut réellement.


Des p’tits nouveaux qui impressionnent

Marc Bergevin a des allures de génie! Le controversé directeur gérant a probablement trouvé le meilleur gardien #2 du circuit en Jake Allen. L’ancien des Blues a déjà remporté 4 victoires en 6 matchs et a maintenu une moyenne de 2.01 en plus d’afficher un pourcentage d’arrêt de .933.  Durant toute la saison dernière, les adjoints de Carey Price ont remporté seulement 4 victoires en… 14 matchs. Quel changement!


Ce n’est pas tout. Bergevin a également amélioré sa brigade défensive. Les ajouts de Joel Edmundson (joueur autonome) et d’Alexander Romanov (recrue) permettent à Claude Julien d’utiliser 6 défenseurs très efficaces depuis le début de la saison. En tout, les défenseurs cumulent un différentiel de +35, c’est impressionnant!


Pour ce qui est de l’attaque, on savait Josh Anderson et Tyler Toffoli talentueux et capables de marquer des buts. Cependant, les deux nouveaux attaquants ont marqué respectivement 9 et 10 buts, ce qui leur permet de se retrouver parmi les 4 meilleurs marqueurs de la LNH. C’est spectaculaire!


Est-ce que la venue de ces joueurs sera suffisante pour que le Tricolore puisse continuer à se battre pour la première position de la division canadienne? On en doute puisque les autres joueurs sont éteints. À part Toffoli et Anderson qui comptent 19 buts, les 11 autres attaquants du CH n’ont marqué que 22 buts. C’est nettement insuffisant et ils doivent contribuer davantage afin de diversifier cette attaque qui faisait trembler les défensives en début de saison.


Une attaque redoutable?

Avec 3 défaites lors des 5 derniers matchs, avec 2 victoires peu convaincantes contre les pauvres Sénateurs et contre des Maple Leafs peu inspirés lors de la troisième période du samedi de la St-Valentin, le Canadien nous fait douter de son efficacité et de son réel talent pour faire de lui une équipe aspirante à la coupe Stanley, comme tous le pensaient après les 10 premiers matchs de la saison. Son attaque a perdu de son lustre dès son premier match contre les Sénateurs, la pire équipe de la LNH.  Imaginez… 28 des 52 buts du CH (53%) ont été marqués contre les Canucks de Vancouver, l’équipe qui en a accordé le plus cette saison avec 67. C’est donc dire qu’en 5 matchs contre les Canucks, nos préférés ont une moyenne de 5,6 buts par match alors que cette moyenne de buts s’écroule à 2,4 contre les autres équipes de la division canadienne.


Il est vraiment pertinent de se demander si l’attaque du Canadien est celle des premiers matchs de l’année ou bien celle qui a été muselée et qui a produit 8 buts en 5 matchs.


Et la défensive?

Lors des derniers matchs du Canadien, il a été possible de voir les attaquants des autres équipes s’installer en zone défensive et faire circuler la rondelle facilement avant de pouvoir bénéficier de nombreuses chances de marquer de grande qualité. De plus, le positionnement en zone neutre fait défaut et les joueurs n’empêchent plus les attaquants adverses de prendre de la vitesse afin de battre nos défenseurs moins mobiles tels que Shea Weber, Ben Chariot et Joel Edmundson. C’est la raison pour laquelle il a été possible de voir des joueurs explosifs comme Connor McDavid traverser la glace en possession de la rondelle avant de bénéficier d’une chance de marquer. Il est impératif de forcer le joueur en possession de la rondelle à se diriger dans un entonnoir, de l’amener vers la rampe afin de l’obliger à se défaire de la rondelle avant l’entrée de zone. Le CH n’a pas réussi à le faire convenablement lors des derniers matchs. Par ailleurs, à plusieurs reprises, il a été possible de voir les défenseurs du CH allouer trop d’espace aux attaquants adverses en entrée de zone, cela donne à tout coup des tirs de grande qualité à partir de la zone privilégiée.


En terminant, espérons que la semaine de congé permettra à la troupe de Claude Julien d’apporter des ajustements au système de jeu et que l’équipe pourra reprendre son envol pour ainsi surfer parmi les équipes de tête du circuit Bettman. Il reste 41 matchs en 78 jours. Pensez-vous que les joueurs du CH peuvent maintenir la cadence et réussir à remporter un titre de division, ce qui ne s’est pas produit depuis la saison 2016-2017? Difficile à dire puisque le CH affronte les mêmes 6 équipes. On s’ennuie déjà des Bruins, des Flyers et du Lightning… sauf de Brad Marchand!

Go Habs Go!