Introduction

Suite au dernier article portant sur les possibilités les plus probables qui sauraient nous expliquer pourquoi le triangle des Bermudes est aussi meurtrier depuis la nuit des temps, voici maintenant celui qui porte principalement sur des théories assez insolites.


Premièrement, je vous rappelle que le triangle des Bermudes est une zone de l’océan Atlantique qui, d’après plusieurs spécialistes, n’aurait aucun rapport avec de nombreuses disparitions insoupçonnées de nombreux bateaux et avions. Dans le précédent article, j’avais soulevé deux de plusieurs hypothèses scientifiques – les gaz méthane et les vagues scélérates – qui pourraient éclairer plusieurs mystères rôdant autour de ce fameux archipel. 


*Sachez que les thèses qui suivront sont majoritairement dignes de films de fiction.


Hypothèse #1: Des vortex

Premièrement, qu’est-ce qu’un vortex?


Un vortex, dans le domaine de la science, est un phénomène physique et météorologique qui ressemble à un tourbillon qui se produit dans un fluide en écoulement. On le représente comme un mouvement de rotation autour d’un axe. Cependant, dans le cas ici présent du triangle du Diable, un vortex est un raccourci spatio-temporel. Malgré le fait que son existence n’a pas été prouvée, plusieurs pensent qu’ils seraient la réponse à l’énigme éternelle du triangle des Bermudes.


Comme cela vient probablement seulement de la science-fiction, il est difficile d’expliquer le fonctionnement de ces tunnels. 


Cependant, un phénomène semblable a déjà été vécu par un pilote expérimenté. Le vol qu’il a fait plusieurs fois sans aucun problème ne s’est pas aussi bien déroulé le jour de l’évènement mystérieux. En effet, selon l’histoire du pilote Bruce Gernon ainsi que ses deux passagers – son père et son associé – l’avion aurait rencontré à environ 300 mètres d’altitude un nuage noir qui semblait s’agrandir. Le pilote avait l’impression que le nuage grandissait et non en raison du fait que l’avion avançait. Ils le traversèrent sans aucune difficulté apparente, mais à 3000 mètres d’altitude de plus, ils rencontrèrent un nuage semblable au premier, mais beaucoup plus imposant. Ils furent donc obligés de le traverser et, comme la première fois, ils ne purent voir autour d’eux. 


Soudain, disaient-ils, des éclairs éclairèrent tout sur le chemin.


Ils réalisèrent que le nuage qu’ils étaient en train de traverser était le même que le premier…


Au bout de 30 minutes, ils virent la lumière du jour, mais à ce moment-là, tous les appareils de l’avion ne répondirent plus aux commandes, les murs se rétrécissaient, comme un vortex, à leur avis.


 Finalement, ils réussirent à sortir et, tout de suite, le pilote appela le centre de contrôle pour savoir quelle était sa position et fut déboussolé d’apprendre qu’il était déjà rendu dans l’espace aérien de Miami. En effet, habituellement, le voyage durait environ 90 minutes, mais là, il avait duré 47 minutes, soit la moitié du temps.


 L’avion n’était pas allé plus vite que d’ordinaire et pourtant, ils étaient rendus à destination deux fois plus rapidement que d’habitude et n’avait pas consommé la quantité de carburant nécessaire.


 Par la suite, ils recherchèrent les raisons pour lesquelles ce phénomène étrange avait causé autant de faits insolites. Plusieurs hypothèses ont été mentionnées qui pourraient éclairer nos lanternes. 


Ce jour-là, les archives disaient que 84 tâches solaires avaient été détectées, que de puissants vents allant jusqu’à 700 km/secondes auraient pu affecter la magnétosphère, donc « la région entourant un objet céleste (la Terre) dans laquelle les phénomènes physiques sont dominés ou organisés par son champ magnétique » (selon Wiképédia). Autrement dit, si le champ magnétique de notre planète avait été perturbé par les vents, les appareils électroniques ou non, comme les boussoles, auraient pu ne pas, par exemple, pointer le nord.


 Cependant, ce genre de phénomène est plutôt « banal » dans la région. Les habitants à proximité sont habitués de voir des nuages d’orages, bien que d’après le pilote, ce n’en était pas un. 


Bref, certaines personnes pensent que cet évènement comme bien d’autres aurait été causé par ce genre de vortex qui, contrairement à Bruce Gernon, n’auraient pas été capables de le traverser, ce qui les aurait amenés à leur mort. Cela étant dit, ce n’est qu’un évènement étrange parmi tant d’autres et peut-être que cet évènement n’est que science-fiction. 


Hypothèse #2 – Trombes marines

Les trombes marines sont créées quand les conditions sont instables: un courant d’air froid passe au-dessus des eaux chaudes. Cela va donc provoquer le phénomène des trombes marines: une colonne d’air qui est mélangée avec de l’eau. Un entonnoir nuageux sera alors créé. À partir de là, plusieurs sortes de trombes marines existent: les trombes d’air froid, tornadiques, hivernales, etc.


Par conséquent, c’est que ces trombes marines sont souvent représentées par des entonnoirs qui montent vers le ciel. Ces trombes pourraient donc entraîner les bateaux vers les profondeurs de l’océan et peut-être, qui sait, des avions qui volaient en basse altitude. Cela reste encore une hypothèse. Il se peut que les trombes marines soient l’un des éléments qui font en sorte que le triangle des Bermudes se voit porteur de malheurs.


Hypothèse #3 – Des trous dans les forces électromagnétiques de la planète

Comme je vous l’ai mentionné plus haut dans cet article et dans le précédent, on remarque dans le Triangle des Bermudes un dysfonctionnement fréquent avec certains appareils des navires et des avions comme les boussoles. Un trou dans les forces électromagnétiques de la planète, donc un trou dans le champ magnétique de notre planète. Cela pourrait alors entraîner une perturbation dans la magnétosphère et, par le même fait, provoquer le déséquilibre des instruments qui, par une erreur humaine ou par une autre cause, pourrait, encore une fois, dévier les malheureux de leur chemin et les mener à leur perte. Pourquoi la mystérieuse zone des Bermudes, l’une des rares où cela se produit? Peu d’hypothèses sont véhiculées à ce sujet. 


Hypothèse #4 – Des extraterrestres

Plusieurs personnes sont croyantes (religieusement) et d’autres pensent que les extraterrestres existent et viennent parfois sur notre planète. Chacun peut croire ce qui lui plait, sans jugements. Bien entendu, l’existence des extraterrestres comme nous l’imaginons généralement – verts avec des vaisseaux spatiaux – n’a jamais été scientifiquement prouvée. Pourquoi, s’ils existent, auraient-ils choisi le triangle des Bermudes? Nul ne le sait véritablement. 


Un phénomène anormal a tout de même été aperçu par des plongeurs il y a quelques années. Ils auraient en effet aperçu des masses ayant des formes atypiques. Ils avaient estimé qu’aucune « infrastructure » humaine n’aurait été semblable et qu’il aurait été vraiment étonnant que la nature ait conçu de telles formes. Cependant, un explorateur chanceux avait trouvé, il y a de cela quelques années, une carte apparemment secrète qui montrait certains endroits du triangle des Bermudes selon un satellite, mais également un OSNI, donc un objet sous-marin non identifié…


  À partir de là, pourquoi des extraterrestres auraient-ils voulu faire couler des bateaux et chuter des avions?


Hypothèse #5 – Ce qui se cache dans le triangle des Bermudes

Certaines théories émises surtout par des plongeurs professionnels prétendent qu’il y aurait des phénomènes mystérieux sous le triangle des Bermudes. Par exemple, certains pensaient que des tunnels sous forme d’énormes trous bleus seraient reliés entre eux et que les navires attirés par ces genres de tourbillons disparaîtraient de nos champs de vision à jamais. Cette théorie n’est toutefois pas prouvée scientifiquement, mais je voulais quand même vous la partager. Une légende du folklore d’une certaine section des Bahamas dit qu’il y aurait de gigantesques pieuvres, comme la pieuvre Lusaka, qui se cacheraient dans les trous bleus. On aurait en effet vu et attrapé ces pieuvres, mais jamais elles n’auraient atteint la taille exorbitante qui permettrait d’ « avaler » les bateaux et encore moins les avions. 


Un mystère qui est encore aujourd’hui débattu par les différents chercheurs est la cité perdue de l’Atlantide. Quelques théories ont disons reliées avec le fameux mystère irrésolu du triangle des Bermudes. En effet, certains pensent que la route Bimini, un petit ensemble de « structures » aurait été créé par les habitants de ladite cité perdue. Cette ville sous le triangle du Diable aurait donc une sorte de force, de pouvoir, qui ferait en sorte de perturber les instruments de navigation et d’aviation et le mènerait vers leur perte. Toutefois, la route Bimini a certainement des roches arrondies et placées d’une façon douteuse, cela ne veut pas nécessairement dire que la cité existerait bel et bien. 


Enfin, Joseph Hutchison a essayé maintes fois de prouver que le triangle des Bermudes devait ses nombreuses disparitions à une sorte de collision entre deux (ou plus) champs magnétiques qui provoquerait des perturbations au niveau des objets servant à guider les pilotes et le capitaine. Pourtant, ses recherches n’ont jamais été approuvées par d’autres recherches scientifiques.


Conclusion 

En conclusion, multiples thèses ont été émises par maintes de personnes. Il y en a trop pour que je puisse toutes vous les exposer. 

J’espère que ces deux articles vous auront un peu éclairé sur les raisons probables des disparitions liées au triangle des Bermudes.

Continuez d’alimenter votre curiosité!


Alice Fortin

Élève de 1re secondaire

Collège d’Anjou