« Central Park » publié en 2014 est le 11e roman de Guillaume Musso. Cet auteur français a à son actif 18 romans. Il est l’auteur le plus lu de France, et ce, depuis sept années consécutives. Malgré le peu de distinctions reçues, Musso a vendu plus de 32 millions d’exemplaires tous livres confondus. Il a aussi été traduit dans une quarantaine de langues alors que ses romans Et après, Central Park et L’appel de l’ange ont même été portés à l’écran. 


L’histoire débute sur un banc de Central Park à New York. Les deux protagonistes ne savent point comment ils se sont trouvés à cet endroit. Ils devront se suivre mutuellement puisqu’ils sont menottés l’un à l’autre. Alice et Gabriel ne se connaissent pas du tout. La veille, ils étaient chacun de leur côté. L’une à Paris, l’autre à Dublin. La vie les emmènera dans un tourbillon d’aventures plus intrigantes les unes que les autres. 


C’est un thriller adapté aux adolescents et même aux adultes (comme ma mère). La lecture est fluide, les mots bien choisis et la proportion de dialogue par rapport aux descriptions parfaitement maîtrisée. Les chapitres sont bien structurés, mais pas trop longs. Lors des changements de places ou d’heures, Musso l’indique par des chiffres montrant clairement la place et l’heure au début de chaque chapitre. L’auteur sait faire passer les sentiments à travers son livre, quand Alice est triste le lecteur le ressent aussi, même si ce n’est pas ses propres sentiments.


C’est mon roman préféré de cet auteur jusqu’à présent. L’intrigue est géniale et nous pouvons nous apercevoir que certaines personnes jouent un double jeu. J’adore quand les personnages révèlent leur vraie identité. C’est toujours trépidant de le savoir aux toutes dernières pages du livre. Ses personnages sont bien décrits. Ils ont tous une part d’ombre et de merveilleuses qualités. Il n’y a aucun personnage du type parfait, qui est beau, bon partout, gentil avec tout le monde. Parfois, les protagonistes on les déteste pour certaines qualités qu’ils ont, mais ils ont ces qualités énervantes pour une raison. Dans les livres de Musso, il y a une part de fantastique, parfois plus présente dans un roman que dans l’autre. Ce n’est pas du policier, il s’agit d’un style thriller. 


En résumé, je vous recommande ce livre si vous aimez les thrillers. Le livre à un nombre non négligeable de pages, donc les personnes qui n’aiment pas lire ce n’est pas pour vous. 


Si vous aussi vous avez lu et aimez ou détestez, envoyez-moi un courriel: nous pourrions en discuter et ça me ferait plaisir de vous répondre.