Bonjour et bienvenue à mon premier article du journal CDA ! Je suis Fadwa Ghedjirti et dans cet article je vous informerai des mesures prises pour combattre la propagation de la Covid-19.


Premièrement, comme vous le savez probablement déjà, tout le personnel ainsi que les élèves présents à l’école sont en obligation de porter un couvre visage en tout temps à quelques exceptions près. Il est autorisé de retirer celui-ci pour manger ou boire et ceci est applicable pour tout le monde fréquentant notre école. Cependant, les élèves ont le droit d’enlever leur masque durant les exercices d’éducation physique demandant une grande quantité d’efforts ou si les jeunes sont à deux mètres de distance. Les enseignants et intervenants quelconque sont autorisés à le retirer lorsqu’ ils sont dans la zone enseignante qui se situe à deux mètres des pupitres. Cette mesure-ci s’applique lorsque les adultes sont présents dans les classes de cours. Les membres du personnel peuvent également enlever leur masque quand ils se trouvent dans leur bureau. Nos chers élèves peuvent porter toutes sortes de couvres-visages, mais les adultes, eux, reçoivent la directive d’avoir des masques de procédures (ou chirurgicaux).


Puis, il est également exigé de se désinfecter les mains avec une solution à base d’alcool lors de l’entrée et de la sortie de l’école et des classes. Nous insistons grandement pour que cette norme soit respectée. Par exemple, à la sortie de classe, l’enseignant chargé du groupe rappelle aux élèves d’appliquer cette réglementation. Pour que cela soit possible, des distributeurs de solution hydroalcoolique sont installés dans chaque salle de l’établissement. Par la suite, il est strictement interdit de partager ou emprunter des objets tels qu’un crayon ou un aiguisoir par exemple. Une exception s’applique ici. Si un élève avait absolument besoin de cet objet, dans ce cas il faudrait le désinfecter avant et après le partager. Il est aussi important de savoir que les surfaces telles que les tables de la place publique, qui sont touchées par différentes classes, sont désinfectées après chaque utilisation. Toujours à propos des tables, chaque groupe en a quelques-unes d’attribuées: comme cela, les élèves restent en bulle-classe. Ce qui rend la séparation de nos jeunes si importante est le fait que si les bulles étaient mélangées et qu’il y aurait un cas positif à la Covid 19, il serait nécessaire de mettre en quarantaine durant deux semaines toutes les classes d’un niveau ou même toute l’école. Tout cela, car ils auraient tous été en contact et auraient donc pu propager le virus. Comme notre but est de rester à l’école, nous appliquons les bulles-classes avec beaucoup de discipline. 


Finalement, le gouvernement a donné l’obligation aux secondaires trois, quatre et cinq de se présenter au collège un jour sur deux. Les jours où ils sont chez eux, les élèves doivent suivre des cours avec leurs enseignants en ligne via Google Meet.


Voici les sources utilisées pour rédiger cet article, pour plus d’informations, consultez ce lien.

« Mesures de sécurité pour les travailleurs et les élèves dans les établissements d’enseignement préscolaires, primaires et secondaires en contexte de COVID-19 »